Aminoside | Structure | Mécanisme d’action | Spectre d’activité

    Les Aminosides sont des produits naturels ou hémi-synthétiques, utilisés dans les infections sévères (Hospitalières+++) mais peu utilisés car ils possèdent une toxicité sévère

Se sont des antibiotiques hydrosoluble type cationique, très stable, à spectre large et dotés d’une activité bactéricide rapide.



❍ Structure

Aminosides

On distingue les Aminosides anciens naturels et les semi-synthétiques :


Aminosides classification

❍ Mécanisme d’action

☰ La pénétration dans une bactérie se fait en trois étapes:

La première

La pénétration à travers le peptidoglycane est passive, rapide et non spécifique chez les Gram+ et la membrane externe puis (GN) (Hydrosolubles et chargés +passent à travers des porines de la membrane externe des GN en désorganisant la double couche lipidique)

Deuxième et Troisième (EDP (Energy dependant phase) 1 et 2)

Sont actives, nécessitent la force proton- motrice et les enzymes de la chaine respiratoire et l’ATPase translocatrice d’électrons .

EDP1 :

    Permet une translocation de la molécule à travers la membrane cytoplasmique, et une lente accumulation dans le cytoplasme et dépend de la concentration extracellulaire de l’ATB ; la fixation progressive au niveau du ribosome bactérien permet une accélération du transfert de l’antibiotique au travers de la membrane cytoplasmique.

EDP2 :

    Rapide et massive se caractérise par une saturation des sites ribosomaux. Cette étape est indispensable à l’activité bactéricide et ne s’observe que chez les souches sensibles.

- Ce mécanisme actif de pénétration explique pourquoi les bactéries dépourvues des enzymes de la chaîne respiratoire sont pas ou peu sensibles aux aminosides : anaérobies strictes (Clostridium) ou anaérobies tolérant l’oxygène (streptocoques, pneumocoques et entérocoques).

Les aminosides sont des inhibiteurs de la synthèse des protéines qui exerce des effets pleiotropes sur la bactérie, ils inhibent la traduction aux stades d’initiation, d’élongation, et de terminaison.

Par ailleurs, ils interférent avec les systèmes de transport des électrons de la chaine respiratoire, provoquent des désordres ioniques, altèrent les enveloppes bactériennes et affectent indirectement la réplication de l’ADN.

Leur cible est l’ARN 16S du ribosome bactérien.

Le site A est le siège de fixation des 4,6-2-DOS , ce site constitue une poche ou viennent se positionner les ARN de transfert pendant la reconnaissance codon anticodon,les bases du site A qui établissent des liaisons avec les aminosides jouent un rôle essentiel dans l’activité des ATB, cette fixation stabilise les appariements aspécifiques normalement éliminés par une activité de relecture et par conséquent génère des erreurs de traduction .

Bactéricide très puissant, très rapide en moins de 4h sans effet inoculum d’où leur avantage aux premiers jours du TRT de plus effet post ATB.



❍ Spectre d’activité des Aminosides

Spectre large qui varie peu d’un produit à l’autre

- Cocci G+ : staphylocoque bien que résistance

- Cocci G- : gonocoque, peu actif sur méningocoque

- BGP: Listeria, Corynebacterium diphterium, Bacillus anthracis

- BGN (EB, Pseudo, Acinéto)

- Actif sur bacille de Koch (surtout kanamycine et streptomycine)

Résistance naturelle

- Haut niveau pour anaérobies strictes

- Bas niveau pour anaérobies aéro-tolérants (Streptocoque, Pneumocoque et Entérocoque).

Plazomicin: nouvelle génération

C’est un antibiotique semi synthétique dérivé de la sisomicin .Il est protégé de l’activité des enzymes modificateurs des aminoglycosides(EMA).

Il est active sur les entérobactéries MDR et BLSE et résistant au colistine et active sur MRSA et pseudo A .

Il est plus active que les autres aminosides sur KPC.

Indiqué dans les infections urinaires compliquées (PNA).