Facteur rhumatoïd



🏾 Quelle est la valeur normale du facteur rhumatoïde ?

Le laboratoire doit rapporter des valeurs quantitatives exprimées en UI/ml. Un résultat positif/négatif n'a que peu d'importance.

Bien que les valeurs de facteur rhumatoïde « normaux » peuvent varie d'une techniques à une autres, il est généralement admis que les valeurs > 20 UI/ml sont considérées comme élevés.


🏾 Préparation avant le dosage du facteur rhumatoïde

En général, il n'y a pas de préparations particulières à faire avant l'analyse, il s'agit d'une analyse sanguine de routine qui peut être effectuée à tout moment et ne nécessite pas de jeûne, sauf si votre échantillon de sang sera utilisé pour des tests supplémentaires (ex : glycémie).

Un professionnel de la santé prélèvera un échantillon de sang d'une veine de votre bras, à l'aide d'une petite aiguille.


🏾 Résultats FR : Interprétation

Facteur rhumatoïde élevé

Des niveaux élevés de facteur rhumatoïde dans le sang sont le plus souvent associés à des maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde et le syndrome de Sjogren. Mais :

Il existe plusieurs causes d'un taux facteur rhumatoïde élevé : Certains types de cancer, y compris la leucémie, mononucléose, tuberculose, maladies pulmonaires inflammatoires, telles que la sarcoïdose, maladie mixte du tissu conjonctif, le syndrome de Sjogren, lupus, arthrite juvénile, sclérodermie, hépatite C, etc.

Note : Le dosage de Facteur rhumatoïde a également un intérêt pronostique. Un taux élevé de facteur rhumatoïde supérieur à trois fois le seuil de positivité du laboratoire est un signe d'un mauvais pronostic.

Facteur rhumatoïde bas

Une résultat négative n’exclut pas le diagnostic.

Facteur rhumatoïde peut décroitre voire se négativer au cours de la maladie après initiation du traitement



🏾 Techniques de dosage

Réaction de Waaler-Rose : agglutination de globules rouges de mouton, ou de globules rouges humains ORh–, sensibilisés par des IgG de lapin

Réaction au latex : agglutination de particules de latex recouvertes d’IgG humaines

Méthodes immunoenzymatiques : Elles sont basées sur le principe de l’ELISA ou du dot, selon que les IgG humaines et/ou animales ont été fixées sur le fond de puits de plaque de microtitration ou sur une membrane. La révélation se fait avec une antiglobuline anti-IgM marquée par une enzyme.

Méthode néphélémétrique : liaison des FR à des particules de polystyrène sensibilisées par des ã-globulines humaines ou humaines et animales, ou à des ã-globulines agrégées : l’intensité de la lumière dispersée est mesurée par néphélémétrie, elle est proportionnelle à la concentration de FR dans le sérum


🏾 Quels autres tests pourrais-je avoir avec ce test ?