En

Cystite : Symptômes, Causes et Traitement



◉ Qu'est-ce que la cystite ?

La cystite fait référence à une infection des voies urinaires inférieures, ou plus précisément de la vessie. Elle survient lorsque des bactéries remontent l'urètre, infectent l'urine et enflamment la muqueuse de la vessie.

Très courante, près de la moitié des femmes connaîtront au moins un épisode de cystite au cours de leur vie et près d'une femme sur trois aura eu au moins un épisode de cystite à l'âge de 24 ans.

La majorité des cas de cystite non compliquée sont causées par à une bactérie appelée Escherichia coli (jusqu’à 90 % des cas), mais d'autres types de bactéries peuvent aussi causer des infections.

cystite

Bien que la cystite soit douloureuse et ennuyeuse, elle n'est ni dangereuse ni contagieuse, et l'infection ne peut pas être transmise à votre partenaire pendant les rapports sexuels.

Les cas bénins s'améliorent souvent d'eux-mêmes en quelques jours. Cependant, Il est également possible que cette infection entraîne des formes récidivantes, chroniques ou des infections rénales plus grave.


◉ Où se trouve la vessie ?

Le système urinaire comprend :

  • Les reins : filtrent les déchets de votre sang.
  • les uretères : des tubes transportent l'urine des reins vers la vessie.
  • Les vessie : stocke l'urine jusqu'à ce que vous ressentiez le besoin d'uriner.
  • L'urine quitte ensuite votre corps par l'urètre.

La vessie est un sac musculaire creux, un peu comme un ballon, située dans le bas-ventre

  • Chez l'homme, la vessie se situe devant le rectum, avec en dessous la prostate, une glande qui entoure l'urètre.
  • Chez la femme, la vessie est devant le vagin et l'utérus.


◉ Quels sont les symptômes de la cystite ?

Les symptômes de la cystite peuvent inclure :

  • Douleur ou sensation de brûlure en urinant.
  • Besoin forte et fréquent d'uriner (pollakiurie).
  • Urine foncée, trouble ou à forte odeur.
  • Sang dans les urines (hématurie).
  • Douleur pendant les rapports sexuels.
  • Inconfort pelvien : sensations de pression ou de plénitude de la vessie.
  • Crampes dans l'abdomen ou le dos.
  • Se sentir généralement mal, endolori, malade et fatigué.

Si une infection de la vessie se propage à vos reins, cela peut devenir un problème de santé grave. Consultez un médecin si vous présentez :

  • Douleurs dorsales ou latérales.
  • Fièvre et frissons.
  • Nausée et vomissements.

Chez les enfants, les symptômes peuvent être vagues et les jeunes enfants ne peuvent pas communiquer facilement ce qu'ils ressentent :

  • Une température élevée.
  • Seule une très petite quantité d’urine puisse être évacuée.
  • Douleur abdominale dans la région de la vessie.
  • Faiblesse et fatigue.
  • Irritabilité.
  • Perte d'appétit et vomissement.

Note :

  • La cystite chez un enfant doit toujours faire l'objet d'une enquête, car elle peut indiquer une affection plus grave telle qu'un reflux urinaire.
  • Chez les femmes âgées, les symptômes de la cystite peuvent parfois être subtils et plus difficiles à démêler. Les signes urinaires tels que la dysurie chronique, l'incontinence urinaire ou nycturie urinaire chronique ne sont pas spécifiques aux infections urinaires.
  • La couleur et l'odeur de l'urine sont influencées par l'ingestion de certains aliments, la déshydratation et d'autres facteurs non infectieux.

◉ Pourquoi la cystite est plus fréquente chez les femmes ?

Les femmes sont particulièrement sensibles en raison de la proximité du rectum avec le méat urétral ainsi que de la longueur urétrale relativement courte chez les femmes.

Les infections urinaires chez les hommes sont beaucoup moins fréquentes en raison de l'urètre anatomique plus long, de l'environnement péri-urétral plus sec et des défenses antibactériennes fournies par le liquide prostatique.


◉ Quelles sont les causes de la cystite ?

La cystite infectieuse :

Bien que les infections bactériennes soient la cause la plus fréquente de cystite, un certain nombre de facteurs non infectieux peuvent également provoquer une inflammation de la vessie. Voici quelques exemples :

La cystite interstitielle (syndrome de la vessie douloureuse) : ou cystite à urines claires qui n’est pas infectieuse mais d’origine inflammatoire. La cause de cette inflammation chronique de la vessie n’est pas claire.

Cystite médicamenteuse : Certains médicaments utilisés pour traiter le cancer (Ex : mitomycine, doxorubicine) peuvent provoquer une inflammation de la vessie.

Cystite radique : La cystite radique aiguë survient pendant ou peu après la radiothérapie. Elle est généralement spontanément résolutive.

Cystite à corps étranger : L'utilisation continue d'un cathéter peut augmenter votre risque d'infection bactérienne et endommager les tissus des voies urinaires.

Cystite associée à d'autres conditions: : La cystite peut parfois survenir en tant que complication d'autres conditions, telles que le diabète, les calculs rénaux, une hypertrophie de la prostate ou une lésion de la moelle épinière.


◉ Facteurs de risque

Vous pouvez être plus à risque d'infections de la vessie ou d'infections urinaires répétées si vous :

  • Avoir des relations sexuelles (les bactéries peuvent être poussées dans l'urètre).
  • Anomalies des voies urinaires, telles que le reflux vésico-urétéral.
  • Avoir un cathéter (un tube pour recueillir l'urine de la vessie dans un sac).
  • Utilisez certains types de contraception (Ex : diaphragme).
  • Les changements hormonaux pendant la grossesse peuvent augmenter le risque d'infection de la vessie.
  • Troubles du comportement mictionnel (mictions rares, retenues et incomplètes).
  • Les changements hormonaux qui surviennent après la ménopause.
  • Immunodépression (diabète, l'infection par le VIH et le traitement du cancer).
  • Rester immobile pendant une longue période.
  • l'insertion d'un tampon
  • Si vous vous essuyez vos fesses d'arrière en avant.
  • Avoir une incontinence fécale.

◉ Diagnostic

Le diagnostic de cystite non compliquée peut être posé avec une forte probabilité sur la base des symptômes des voies urinaires inférieures (dysurie, pollakiurie, etc.) et de l’absence de fièvre, douleurs ascendantes et l'absence de pertes ou d'irritations vaginales.

Pour confirmer le diagnostic, une bandelette urinaire (BU) peut être utiliser. L’absence de leucocytes et de nitrites a une valeur prédictive négative > 95%.

En cas de cystite typique simple un examen cytobactériologique des urines (ECBU) n’est pas indiqué. Il est recommandé en cas d’échec d’un traitement antibiotique, de cystite récidivante (plus de trois infections par an), de résultat par bandelette urinaire non concluant ou chez une population à risque.

Note : Chez les femmes âgées, les symptômes génito-urinaires ne sont pas nécessairement liés à la cystite.


◉ Traitement

La cystite aiguë est traitée par antibiothérapie. Les agents antimicrobiens de première ligne sont :

  • 1re intention : fosfomycine trométamol en dose unique de 3 g.
  • 2e intention : pivmécillinam pendant 5 jours (7 jours si grossesse).

Si persistance des symptômes après 3 jours de traitements, faire un ECBU et adapter le traitement selon l'antibiogramme et complété, au moindre doute, d'une échographie..

Jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux, il peut être utile de :

  • Boire beaucoup d'eau.
  • Prenez un bain chaud.
  • Appliquez un coussin chauffant sur le bas-ventre
  • Évitez le café, les jus d'agrumes, les aliments épicés et l'alcool.
  • Évitez d'avoir des relations sexuelles.

◉ Complications

Le pronostic est globalement bon si le traitement antibiotique est précoce. Les complications à craindre sont :

  • Diffusion de l’infection : pyélonéphrite, prostatite orchites, orchiépididymite, sepsis.
  • Suppuration locale : abcès périnéal, abcès rénal
  • Passage à la chronicité

◉ Comment prévenir la cystite ?

Vous ne pouvez pas toujours prévenir la cystite aiguë. Les conseils suivants peuvent vous aider à réduire le risque de développer une cystite :

  • Buvez beaucoup d'eau pour vous aider à uriner plus fréquemment et éliminer les bactéries de vos voies urinaires avant le début d'une infection. Il est aussi particulièrement important de boire beaucoup de liquides après une chimiothérapie ou une radiothérapie, en particulier les jours de traitement.
  • Maintenez une hygiène personnelle et lavez vos organes génitaux tous les jours (attention, peau délicate de cette zone peut devenir irritée).
  • Urinez dès que possible après un rapport sexuel.
  • Évitez les diaphragmes ou les préservatifs traités au spermicide.
  • Si vous ressentez l'envie d'uriner, ne tardez pas à aller aux toilettes.
  • Essuyez d'avant en arrière après une selle. Cela empêche les bactéries de la région anale de se propager au vagin et à l'urètre.
  • Évitez d'utiliser des produits féminins près de la région génitale qui peuvent irriter l'urètre, comme les douches, les vaporisateurs déodorants et les poudres.
  • Prenez des douches plutôt que des baignoires.
  • Portez des sous-vêtements en coton plutôt qu'en matière synthétique comme le nylon, et ne pas porter de jeans ni de pantalons serrés
  • Évitez d'utiliser des sprays déodorants ou des produits d'hygiène dans la région génitale. Ces produits peuvent irriter l'urètre et la vessie.

Canneberge : Vous pouvez également inclure du jus de canneberge ou des suppléments de canneberge dans votre alimentation, ils sont souvent recommandés pour aider à réduire le risque d'infections récurrentes de la vessie. Mais La canneberge ne s'est pas avérée être un traitement efficace si vous avez déjà une infection de la vessie.

D-mannose : Le D-mannose peut être une option pour essayer de prévenir les infections urinaires récurrentes. Le D-mannose est un monosaccharide inerte qui est métabolisé et excrété dans l'urine et agit en inhibant l'adhésion bactérienne à l'urothélium.


Référence

  1. E-pilly Trop 2022 - Infections urinaires communautaires
  2. European Association of Urology 2022 - UROLOGICAL INFECTIONS - LIMITED UPDATE MARCH 2022
  3. Shaun G Smit et al - Management of radiation cystitis
  4. M J Drake et al - Drug-induced bladder and urinary disorders. Incidence, prevention and management
  5. Ankur Bansal et al - Foreign Bodies in the Urinary Bladder and Their Management: A Single-Centre Experience From North India
  6. Nicolas Clere - Prise en charge officinale des infections urinaires chez la femme
  7. nhs-inform - Cystitis
  8. Cosimo De Nunzio - Role of D-Mannose in the Prevention of Recurrent Uncomplicated Cystitis: State of the Art and Future Perspectives
  9. Vanessa Latini Keller et al - Analyse d’urines : l’ABC du praticien
  10. healthline - Acute Cystitis
  11. vidal - CYSTITE AIGUË DE LA FEMME
  12. Thomas M Hooton et al - Acute simple cystitis in women
  13. Kalpana Gupta et al - International Clinical Practice Guidelines for the Treatment of Acute Uncomplicated Cystitis and Pyelonephritis in Women
  14. Misa Takahashi et al - Antimicrobial prescription practices for outpatients with uncomplicated cystitis in Japan
  15. nidirect UK - Cystitis
  16. NHS - Cystitis
  17. Raymund Li et al - Cystitis
  18. medlineplus - Cystitis - acute
  19. Raymund Li et al - Cystitis