Gélose TSI | Principe | Composition | Interpretation

☰ Sommaire :


Ⅰ. Généralité

En 1940, Sulkin , Willet et Hajna ont décrit un milieu de sulfate ferreux à triple sucre pour l'identification des bacilles entériques

La gélose TSI est utilisée pour l’identification présomptive des entérobactéries basée sur la fermentation du glucose, du lactose, du saccharose et sur la production de gaz et d’H2S.

- La Triple Sugar Iron Agar contient trois glucides ( glucose, lactose et saccharose ).

gélose TSI

Ⅱ. Principe de milieu TSI

-Lorsque l'un des glucides est fermenté, la baisse du pH fera passer le milieu de l'orange rougeâtre (la couleur originale) au jaune.

- Une couleur rouge foncé indique une alcalinisation des peptones.

-Le thiosulfate de sodium dans le milieu est réduit par certaines bactéries en sulfure d'hydrogène (H 2S), ce dernier réagit avec les ions ferriques dans le milieu pour produire du sulfure de fer, un précipité insoluble noir.


Ⅲ. Composition de milieu TSI

TSI contient trois glucides : le glucose (0,1%), le sucrose (1%) et le lactose (1%) + (l'extrait de bœuf, levure, et des peptones…) +le rouge de phénol comme indicateur de pH. Pendant la préparation, les tubes contenant de la gélose en fusion sont inclinés. Cette inclinaison permet d'avoir un métabolisme aérobie dans la pente et anaérobie dans le culot.

☰ Pour 1 litre de milieu :

    - Extrait autolytique de levure ........3,0 g
    - Extrait de viande ....................3,0 g
    - Peptone ..............................20,0 g
    - Chlorure de sodium ...................5,0 g
    - Lactose ..............................10,0 g
    - Saccharose ...........................10,0 g
    - Glucose ..............................1,0 g
    - Thiosulfate de sodium ................0,3 g
    - Citrate de fer (III) .................0,3 g
    - Rouge de phénol ..................... 24,0 mg
    - Agar agar bactériologique ............9,0 g 

Ⅳ. Interpretation de milieu TSI

❶ Si la bactérie n'utilise que le glucose : le culot devient jaune et la pente rouge

☰ Explication : La bactérie métabolise rapidement le glucose, donnant initialement une pente acide et un culot acide (acide sur acide A/A) avec production du pyruvate, Après une incubation plus poussée (18 heures), le glucose sera consommé, et comme les bactéries ne peuvent pas utiliser le lactose et le saccharose, les peptones (acides aminés) seront utilisées comme source d'énergie aérobie (la pente) ce qui provoque la libération d'ammoniac (NH 3) augmentant le pH, faisant virer l'indicateur de pH, le phénol rouge, du jaune au rouge (alcalin sur acide k /A).

❷ Si la bactérie utilise le glucose, saccharose et /ou lactose : le culot et la pente devenont jaunes

☰ Explication : après consommation du glucose, la bactérie poursuit la consommation du saccharose et /ou du lactose donnant une pente jaune et un culot jaune (acide sur acide (A/A)). NB : Si on incube le milieu plus longtemps, plus de 48 heures, le lactose et le sucrose seront épuisés, et la reviendra à un pH alcalin en raison du métabolisme des peptones.

❸ bactérie n'utilise aucun des sucres: Dans ce cas la bactérie consommera les peptones

☰ Avec 2 cas de figure : - Si la bactérie peut métaboliser les peptones à la fois en aérobiose et en anaérobiose, la pente et le culot seront rouges (alcaline sur alcalin ; K/K) - Si les peptones ne peuvent être métabolisées qu'en aérobiose, la pente sera rouge et le culot ne présentera aucun changement (K/NC)

❹ Production de gaz

☰ La production de gaz (CO 2 et O 2) est détectée par la divisidion (décollement) de la gélose

❺ production H2s

☰ Le précipité noir indique que les bactéries ont été capables de produire du sulfure d'hydrogène (H 2S) à partir du thiosulfate de sodium. Comme le H 2S est incolore, le citrate d'ammonium ferrique est utilisé comme indicateur de formation de sulfure ferreux insoluble -La formation de H 2S nécessite un environnement acide ; ceci veut dire que même si la couleur du culot ne peut pas être vue à cause du noircissement du milieu, la bactérie est glucose (+) car s'il n'y avait pas consommation de glucose et acidification du milieu la formation de l'H2S ne pourrait pas avoir lieu.

 Gélose TSI


Les Bactéries et gélose TSI
A/A , G A/A, G, H2S+ ALK/A ALK/A, G ALK/A, G, H2S+ ALK/A, H2S(w)
Citrobacter spp.
Cronobacter
Enterobacter
Escherichia coli
Klebsiella spp.
Pantoea
Yersinia spp.
Citrobacter spp.
Proteus vulgaris
Escherichia coli
Morganella
Proteus penneri
Providencia spp.
Serratia spp.
Shigella spp.
Yersinia spp.
Escherichia coli
Citrobacter spp.
Enterobacter spp.
Hafnia
Klebsiella spp.
Proteus myxofaciens
Providencia alcalifaciens
Salmonella enterica serovar Paratyphi
Serratia spp.
Yersinia kristensenii
Citrobacter spp.
Edwardsiella tarda
Proteus mirabilis
Salmonella serovars other than S. enterica serovar Typhi and Paratyphi
Salmonella enterica serotype Typhi

A, acide ; ALK, alcaline; G, gaz ; +, positif ; w, faible.